Le travail de l’acteur sur soi : Les actions physiques

Leer en español bandera México

Le travail de l’acteur sur soi : Les actions physiques

Introduction aux éléments primaires de l’acteur

En partenariat avec le Teatro Libre de Bogota et le Théâtre Makerule.

Dirigé par Ricardo Camacho, Fondateur et Directeur du Teatro Libre (Bogota, Colombie)

Photo : Fabián Acosta

 

Dans la vie quotidienne nous accomplissons une multitude d’activités que nous appelons communément des actions. Mais il y a une énorme différence entre une activité quotidienne et une action théâtrale. Établir et éclaircir cette différence est l’un des buts principaux du stage.

Même en état d’immobilité extérieure et intérieure (comme c’est le cas dans quelques formes théâtrales en Orient), la seule présence du comédien sur un plateau constitue déjà une action. S’il lui arrive de jouer le mort, il accomplit une action.

Chaque stagiaire présentera individuellement une scène, un fragment -qu’on nommera l’action-, sur un événement qui lui ait changé la vie d’une certaine façon. L’action doit avoir un commencement, un milieu et une fin, fin qui doit être à l’opposé du commencement -puisque l’événement a produit une transformation-. À partir de l’analyse des fragments des stagiaires, et d’activités complémentaires, la distinction entre l’activité quotidienne et l’action théâtrale sera le principal centre d’intérêt du travail. En même temps, le stage veillera à affiner la recherche pour « rendre visible l’invisible », partie capitale du métier de l’acteur.

Le cœur du travail ce sont donc les propositions des participants, plutôt que des exercices (bien que, si nécessaire, on pourra en avoir recours), puisque c’est à eux d’expérimenter, en eux-mêmes, les éléments constitutifs de l’action. Aussi, bien évidemment, l’action devra rester crédible, compréhensible et répétable. L’exploration ira jusqu’au fond des actions physiques de l’acteur, en passant par plusieurs méthodes dont Stanislavski, Grotowski et le système du Teatro Libre.


Dates : du 21 au 24 octobre 2019

Horaires : 10h00 à 16h00 (1h de repas)

Nombre d’heures : 20 heures

Tarif : 200 € (possibilité de payer en espèces, par chèque ou sur PayPal)

Nombre maximum de places : 14 personnes máx.

Prérequis :

      • Avoir un minimum d’expérience théâtrale.

Adresse : Espace Gabriel : 38 Rue des Ormeaux, 75020 Paris

🚇 Buzenval (ligne 9), Avron (ligne 2), Nation (lignes 1, 2, 6 et 9 / RER A)


Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/504465826794720

Inscriptions : alalma.france@gmail.com

Attention : Cet atelier se déroulera bien en français.

Important : En vous inscrivant à cet atelier vous vous engagez à y assister pour la totalité des séances.

Merci de vous présenter à l’atelier avec des vêtements confortables (cf. survêtements, baskets, etc.).


Ricardo Camacho - premio 2017

Biographie

Ricardo Camacho. Fondateur, directeur artistique et metteur en scène du Teatro Libre de Bogota, Colombie, compagnie fondée en 1973. Il a mis en scène une soixantaine de pièces du répertoire international et de jeunes auteurs colombiens.

Parmi les auteurs qu’il a mis en scène l’on trouve Anton Tchekhov, Ann Jellicoe, Peter Weiss, Bertolt Brecht, Jairo Aníbal Niño, William Shakespeare, Ramón del Valle-Inclán, Arthur Miller, Edward Albee, Athol Fugard, Eduardo Camacho, Tirso de Molina, Milan Kundera, Piedad Bonnett, Nikolái Gógol, Gabriel García Márquez, Esquilo, Harold Pinter, Molière, Jon Fosse, entre autres…

Le Teatro Libre

Le Teatro Libre est une Fondation à but non lucratif comprenant un groupe professionnel, deux lieux -l’une dans le quartier La Candelaria, au centre historique de Bogota, avec une jauge de 200 spectateurs, et l’autre dans le quartier Chapinero, d’une jauge de 650 personnes-, une formation professionnelle en Art Dramatique en partenariat avec l’Université Centrale de Bogota, et plusieurs autres projets culturels.

Il a été fondé en 1973 par le groupe théâtral de l’Université des Andes à Bogota, créé également par les mêmes fondateurs du Teatro Libre.

Le Teatro Libre est un collectif stable et permanent de personnes unies principalement par des idéaux esthétiques et étiques en commun. Ceci facilite le travail à long terme sur des différents genres théâtraux, où les comédiens peuvent alterner tout type de rôles et pièces. Etant donné qu’il n’y a pas de hiérarchie parmi eux, celui qui joue Hamlet aujourd’hui, aura un rôle de figurant sur le lendemain. Sa création a été inspirée par des groupes qui, depuis l’antiquité, ont cherché à articuler le divertissement avec l’enrichissement de la vie intérieure des personnes -un théâtre d’idées défiant les convictions du spectateur-, et qui ont su sublimer le simple métier d’illustration d’une œuvre littéraire vers la mise en scène en tant qu’art.

Depuis son ouverture, le Teatro Libre a mis en scène autour de 100 pièces d’auteurs tels Esquilo, Shakespeare, P. Weiss, Brecht, Tirso de Molina, A. Fugard, Pirandello, T. Williams, J. Fosse, Dostoïevski, Gogol, Albee, Molière, Kundera, Ayckbourn, Tchekhov, Valle-Inclán, Strindberg, García Márquez, J. Plata, P. Bonnett, E. Navajas, E. Camacho, S. Ospina et J. A. Niño entre autres.

Au sein de son école de formation, originellement, et ensuite lors des cours d’Art Dramatique en partenariat avec l’Université Centrale, l’équipe a formé à plus de 300 acteurs et actrices, dont beaucoup continuent, de plus, une activité pédagogique dans diverses institutions autant en Colombie qu’à l’étranger.

En plus de son activité dans ses deux lieux, le Teatro Libre présente son travail de manière régulière dans plusieurs villes et villages en Colombie. Ses spectacles ont également parcouru des pays comme la Chine, les États-Unis et plusieurs pays de l’Europe et de l’Amérique latine.